Retraite a 64ans

Emploi

Le gouvernement voudrait instaurer un « âge-pivot » de 64 ans pour inciter les salariés à travailler plus longtemps

20 Minutes - 7 juin 2019 - La Rédaction

Travailler deux ans plus ? Il se pourrait bien. Selon le magazine Challenges, le gouvernement planche sur les moyens d’inciter les salariés à décaler l’âge de leur départ en retraite, avec l’instauration d’un « âge-pivot » de 64 ans, qui n’a pas été confirmé vendredi du côté du gouvernement.

La décision d’instaurer une nouvelle « borne d’âge » à 64 ans dans le cadre du futur système des retraites à points a été actée par Matignon avec l’aval de l’Elysée, affirme Challenges vendredi sur son site Internet.

Un système de « bonus-malus »

Concrètement, la future réforme ne toucherait pas à l’âge légal de 62 ans mais elle instaurerait un système de « bonus-malus » sur les pensions, avant et après 64 ans, ajoute le magazine, qui précise que le but serait d'« inciter les actifs à travailler plus longtemps ».

En clair « les actifs qui partiraient entre 62 et 64 ans toucheraient une pension moindre et ceux qui partiraient après 64 ans profiteraient d’un bonus », ajoute le magazine, selon qui cet « âge pivot » entrerait en vigueur le 1er janvier 2025.

Un rapport présenté cet été

Dans l’entourage du haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye, on indique qu’on est en train « d’instruire notamment les systèmes qui permettent d’inciter les gens à travailler plus longtemps ». Mais « il n’y a pas d’arbitrage à ce stade », a-t-on ajouté de même source. Matignon s’est pour sa part refusé à tout commentaire, pour ne pas préempter les conclusions du rapport que Jean-Paul Delevoye doit présenter à l’été.

Ce rapport, rédigé après un an et demi de discussions avec le patronat et les syndicats, proposera des pistes pour le projet de loi de réforme de retraites que le gouvernement compte présenter à la rentrée. Le chef de l’Etat avait promis fin avril de maintenir à 62 ans l’âge de départ à la retraite, mais il avait évoqué un allongement de la durée de cotisation.

Début mai la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn​ avait souligné que cet âge légal de 62 ans « permet simplement à ceux qui le souhaitent à un moment de dire « stop. Je suis fatigué, je veux partir à la retraite » ». Mais « l’âge pivot », que vise le gouvernement, « ça veut dire que si nous n’avons pas des départs à la retraite à 63 ou 64 ans, en fait le système n’est pas équilibré financièrement », avait-elle ajouté.

Partagez cet article
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre
Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité.
Rate this post:
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Ajoutez votre commentaire

5000 caractères restants


Nos Visiteurs

174954
Aujourd'huiAujourd'hui292
HierHier598
Cette semaineCette semaine2189
Ce mois-ciCe mois-ci12469
Depuis toujoursDepuis toujours174954
Le jour le plus visité et pays d'origine du dernier visiteur 01-13-2019 : 1097
UNITED STATES
US

Vous connecter

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.
J'accepte que mes données personnelles soient conservées par Ambition France
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre Lettre d'Informations, merci de vous désinscrire ci-dessus après avoir rempli tous les champs
Voir notre politique de confidentialité

Acteurs Société Civile

Europe - Consultations citoyennes