Europe

Entretien avec Andrew Duff* au sujet du Brexit et de l’état de la démocratie britannique.

 

Sauvons l'Europe - 3 avril 2019 - Par Henri Lastenouse

Pensez-vous que la crise du BREXIT s’inscrit dans une crise plus vaste de la démocratie britannique, ou ne relève hélas que d’un accident de parcours, le référendum de 2016 ?

Tous les deux. Le fait que le Parlement britannique ait eu recours à un référendum en 2016 relève d’une erreur historique décidé de son plein gré ! Mais cette fuite en avant était déjà révélatrice de l’état de faillite de la politique des partis britanniques et de son Parlement non réformé.

Pour ou contre un second référendum ?

Le premier référendum est à l’origine de la crise profonde actuelle. Un deuxième référendum ne ferait qu’aggraver la crise. Les députés qui imposeraient aux malheureux citoyens la responsabilité d’une décision qu’ils sont incapables de prendre eux-mêmes au sein du Parlement seraient des individus sans vergogne ou stupides, voire les deux. Les pseudo-solutions simplistes doivent être évitées.

Quel est votre pronostique concernant la démocratie britannique post BREXIT ? Pensez-vous à un basculement politique du même ordre que celui incarné par Emmanuel Macron en France ?

La crise a donné une voix forte au nationalisme anglais de droite. Elle a également mis en lumière l’anachronisme du travail et la faiblesse des forces « pro-européennes » classiques (mais anti-fédéralistes…) en Grande-Bretagne (telles que les démocrates libéraux).

La Grande-Bretagne n’est pas la France. Sans élection présidentielle et sans représentation proportionnelle des partis au sein du Parlement Britannique, il est impossible pour de nouveaux mouvements politiques d’émerger rapidement, à la manière de Macron.

À moins d’une réforme électorale des Communes, les deux principaux partis de droite et de gauche sont condamnés à rester des « coalitions impies » et dysfonctionnelles entre des politiciens qui se détestent avec des points de vue totalement incompatibles sur l’Europe.

Faut il en conclure que dissoudre le Parlement est une fausse piste ?

Une élection générale dans les circonstances actuelles serait inutile. Aucun parti national traditionnel ne saurait quoi mettre dans son manifeste. Ni May ni Corbyn n’ont la confiance de leurs propres partis (et encore moins celle des autres) pour devenir Premier ministre. Le taux de participation serait faible et la colère dans les rues élevée.

Comment envisagez vous les semaines à venir ?

À moins que l’accord de retrait ne soit passé avant le 10 avril, Il faudrait juste « débrancher » le Royaume Uni de l’UE ! Après avoir vécu quelques temps comme un pays tiers à l’UE, les Britanniques changeront un jour leur fusil d’épaule et reviendront vers l’EU. Si un autre référendum devait avoir lieu un jour, ce devrait être sur l’article 49 (Accession à l’UE ) et non sur l’article 50 (Quitter l’UE).

*Andrew Duff a été député européen pendant 15 ans pour les libéraux démocrates anglais, entre 1999 et 2014.

Partagez cet article
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter le votre

Commentaires (0)

Voté 0 sur 5 basé sur 0 voteurs
Il n'y a pas encore de commentaires postés ici

Ajouter vos commentaires

  1. Poster en tant qu'invité.
Rate this post:
0 Caractères
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement
Tapez le texte présenté dans l'image ci-dessous. Pas clair?

Ajoutez votre commentaire

5000 caractères restants


Nos Visiteurs

141642
Aujourd'huiAujourd'hui158
HierHier543
Cette semaineCette semaine2093
Ce mois-ciCe mois-ci17625
Depuis toujoursDepuis toujours141642
Le jour le plus visité et pays d'origine du dernier visiteur 01-13-2019 : 1097
UNITED STATES
US

Vous connecter

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.
J'accepte que mes données personnelles soient conservées par Ambition France
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre Lettre d'Informations, merci de vous désinscrire ci-dessus après avoir rempli tous les champs
Voir notre politique de confidentialité

Acteurs Société Civile

Europe - Consultations citoyennes