transition energetiqueParis : pour une nouvelle organisation budgétaire et territoriale

La ville de Paris a longtemps eu un statut spécial : de par son organisation administrative tout d'abord, pilotée directement par l’État jusqu'en 1977, où la ville a pour la première fois élu son conseil municipal. Également par son budget qui dépasse aujourd'hui les 9 milliards d'euros dont 1,3 milliard d'euros de dépenses d'investissement. Ou bien encore le statut de ses 52 000 agents, aligné sur la fonction publique d'État et très généreux, particulièrement pour son temps de travail.

Fondation IFRAP - Août 2019

La Capitale occupe une place de premier plan dans les classements internationaux des métropoles : le Grand Paris représente 25 % du PIB français, et la ville de Paris représente à elle seule 500 000 établissements pour 1,8 million d'emplois. On y compte de nombreux centres de recherche et équipements culturels ainsi qu'une majorité de sièges des entreprises du CAC 40. Mais son fort potentiel d'attractivité se traduit aujourd'hui par une gestion budgétaire et des politiques publiques de plus en plus coûteuses : les impôts et taxes atteignent 1 935 euros par habitant et l'endettement de la ville culmine à 6 milliards d'euros. Et malgré cela, l'économie parisienne semble atteindre ses limites, notamment en matière de transports et de logement. En cause, l'organisation complexe avec ses multiples strates (la région, la Métropole du Grand Paris, les 7 départements, 64 intercommunalités, 1 276 communes, une préfecture de région et une préfecture de police) qui affaiblit l'action publique. Ce qui rejaillit sur la vie des Parisiens, des 12 millions de Franciliens dont 1 million d'actifs qui viennent quotidiennement travailler dans Paris intra-muros, et sur les entreprises qui les emploient. Dans la course à la Mairie de Paris qui se précise, les candidats doivent repenser le modèle territorial de la capitale.

Lire la suite : Société civile

transition energetiqueComment réussir la transition énergétique ?

Le gouvernement a récemment dévoilé sa stratégie au travers de la Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE).

L'Institut Montaigne évalue la pertinence des mesures et pointe les lacunes de ce plan. Nos neuf recommandations.

Suite à l’Accord de Paris de 2015 et en déclinaison des objectifs européens pour 2020 et 2030, la France a proposé sa feuille de route en matière de transition énergétique dans sa Programmation Pluriannuelle de l'Énergie (PPE). Après une première stratégie de trois ans pour la période 2016-2018, le Gouvernement a publié récemment le projet de programmation pour la période 2019-2023. Son objectif est d’adapter les modes de consommation énergétique (chauffage, mobilité) et les moyens de production d’énergie, dans un souci de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et d’atteindre la "neutralité carbone" à horizon 2050 (conformément à la Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC)). La PPE articule également la trajectoire d’évolution du mix électrique français, et prévoit une réduction progressive de la production électrique d’origine nucléaire au profit d’autres sources de production renouvelables.

Lire la suite : Ça chauffe ! 

entreprisesetprogresSociété Civile

Les acteurs de l’économie du partage font désormais partie intégrante de l’économie structurée, obligeant les acteurs traditionnels à se réinventer.

Entreprise et Progrès - Mai 2019

Cette « économie de plateforme » valorise l’intermédiation entre l’offre et la demande, au bon endroit, au bon moment, au bon prix. Mais quelle place fait-elle aux hommes et aux femmes qui travaillent ? Que sont réellement les plateformes ? Comment redonner du pouvoir aux indépendants ? Ce chantier a démarré en septembre 2018 n’élude aucune question.

Lire la suite : Plateformes...

institutMontaigneServices Publics

Comment améliorer le fonctionnement de l’État ?

Comment renforcer la qualité des services publics, sans réduire leurs champs d’action et sans augmenter les dépenses ?

Comment par exemple améliorer l’offre de transports tout en évitant d’augmenter les impôts d’un côté et les dépenses de l’État de l’autre ?

Institut Montaigne - Mars2019 - Par Jean-Ludovic Silicani*

L’action publique, par définition, concerne tous les citoyens. Elle doit répondre à leurs attentes comme aux transformations sociales, économiques, numériques que la société connaît. Pour autant, et malgré bon nombre de réformes visant à la rendre plus efficace, l’action publique demeure source de mécontentement de la part des Français qui la jugent souvent inadaptée aux défis actuels. Complexité, illisibilité, inefficacité au regard des coûts qu’elle représente : ses défauts semblent nombreux.

reforme de l etat chiffres clefs 5

L’Institut Montaigne a demandé à Jean-Ludovic Silicani, haut fonctionnaire et ancien commissaire à la réforme de l’État, de réaliser une étude afin de déterminer comment augmenter l’efficacité de nos services publics. Ce dernier s’est concentré sur l’action publique et sur les dépenses de fonctionnement, c’est-à-dire les frais de rémunération des personnels, les dépenses d'entretien et de fourniture, etc... qui représentent à eux seuls plus de 400 milliards d’euros, soit un tiers des dépenses publiques totales (18 % du PIB). Suivant ses recommandations, celles-ci pourraient être réduites d’1 point de PIB (passant ainsi de 18 à 17 % du PIB).

Les dépenses publiques dites d’intervention, c'est-à-dire les diverses aides publiques accordées aux particuliers, aux associations et aux entreprises (environ 32 % du PIB), sont quant à elles analysées par François Ecalle, ancien rapporteur général sur les finances publiques à la Cour des comptes, président de Fipeco, dans un nouveau Policy Brief, Quelques pistes d’économies pour réduire les dépenses publiques. 24 milliards d’économies, soit 1 point de PIB supplémentaire, sont proposés à travers huit mesures concrètes.

Cumulées, les deux publications de l’Institut permettent donc des économies de l’ordre de 2 points de PIB.

Il propose une série de réformes qui s’articule autour de quatre axes :

Simplification des organisations.
Simplification du régime de la fonction publique.
Simplification des normes.
Simplification des procédures par la numérisation.

Notre objectif est de concilier un service public de qualité et une certaine discipline budgétaire : ne pas faire moins, mais faire mieux.

Lire l'intégralité de l'étude sur le site de l'Institut Montaigne

Télécharger le rapport complet

*Haut fonctionnaire ayant exercé d'importantes responsabilités dans la sphère publique, Jean-Ludovic Silicani a notamment été commissaire à la réforme de l’État. Il connaît en profondeur la “machinerie administrative”. Il a par ailleurs été l'auteur, en 2008, du Livre blanc sur l'avenir de la fonction publique.

islam et republiqueReligions

30 mesures pour faire reculer l'islamisme

Rapport publié par Les Républicains - Septembre 2018

Préambule

« CE PROJET D’ISLAM DE FRANCE EST UNE ILLUSION DANGEREUSE ».
Pour notre pays la question de l’islam se pose avec une particulière acuité : la France compte un grand nombre de musulmans et elle est aussi le pays européen le plus aux prises avec l’islamisme, qu’il soit djihadiste à travers les multiples attentats sur notre sol depuis 2015, ou uniquement séparatiste avec la communautarisation d’une partie de l’islam. Part non majoritaire sans doute mais qui est loin d’être négligeable : selon une étude de l’institut Montaigne réalisée en 2016, 28% des musulmans de France nourriraient des attitudes « sécessionnistes » ou « autoritaires », faisant passer la charia avant les lois et les valeurs de la République.

Lire la suite : L'islam et la...

Giec 2018Climat

Rapport - Global Warming of 1,5° C

Rapport publié par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat - Octobre 2018

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a été créé en 1988 en vue de fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques, techniques et socio-économiques sur les changements climatiques, leurs causes, leurs répercussions potentielles et les stratégies de parade.

Depuis lors, le GIEC a établi cinq rapports d’évaluation multivolumes, accessibles depuis l’onglet Publications. Il a entamé son sixième cycle d’évaluation.

Le GIEC et l’ex-Vice-Président des États-Unis d’Amérique, Al Gore, ont reçu le Prix Nobel de la paix en 2007 pour leurs contributions dans le domaine des changements climatiques.

Communiqué de presse (en Français)

Télécharger le rapport

 

Religions

Institut Montaigne - Auteur Hakim El Karoui

Après un rapport en 2016 sur l’islam de France et un travail en 2017 sur la politique arabe de la France, l’Institut Montaigne publie un troisième rapport consacré - non pas à l’islam - mais à l’islamisme.

Pourquoi ce travail ? Le sujet est toujours au coeur de l’actualité française et européenne mais il reste paradoxalement très mal connu. Qu’est-ce que l’islamisme ? Quels sont ses objectifs ? Ses effets ? Ses acteurs clés ? Les notions sont complexes, les mots étrangers, les motivations peu claires et les ressorts de cette idéologie difficiles à comprendre. Ainsi, l’ambition de ce travail est simple, donner à voir et à comprendre comment l’idéologie islamiste est produite et de quelle manière elle est diffusée en France et en Europe :

La généalogie : les contextes dans lesquels elle est née, les questions philosophiques qu’elle pose, la vision du monde qu’elle porte ;
La production : les lieux où elle est fabriquée et les machines administratives qui la produisent ;
La diffusion : les hommes et les femmes qui la portent, les réseaux qui la diffusent, politiques comme sociaux ;
La réception : la manière dont elle s’est développée en Europe (un tome 2 est prévu pour analyser la question djihadiste)

Voir le rapport

Lire la suite : La fabrique de...

Depenses publiques d ou vient l ecart entre la France et l Allemagne comment le reduire articleimageDépenses publiques

Source Coe-Rexecode - Juin 2018

Le poids de la dépense publique en France est non seulement l'un des plus élevés d’Europe mais aussi très supérieur (+12,6 points de PIB) à celui de l'Allemagne. Cet écart considérable, préjudiciable à l'équilibre de la zone euro, va de pair avec un décalage de croissance et de compétitivité. La comparaison des dépenses par fonctions entre les deux pays, et de leurs déterminants, permet d'identifier des pistes d'action.

• La France dépense plus que l’Allemagne pour presque toutes les fonctions

A l’exception des fonctions Assistance et Recherche, la France dépense systématiquement plus que l’Allemagne, ce qui suggère un tropisme français globalement plus prononcé pour l'intervention publique, même en tenant compte de certaines spécificités nationales (politique de défense notamment).

Pour la fonction Enseignement, le surcroît de dépense s'explique entièrement par la démographie : le système éducatif français doit en effet accueillir près de 4 millions de jeunes de plus qu'en l'Allemagne.

Lire la suite : Dépenses...

entreprise interet collectif 2018

L'entreprise, objet d'intérêt collectif

Nicole Notat et Jean-Dominique Senard et avec Jean-Baptiste Barfety

Ministère de la transition écologique et solidaire : Ministère de la justice : Ministère de l'économie et des finances : Ministère du travail - Mars 2018

Comment favoriser une prise en compte sur le long terme des intérêts des actionnaires, des salariés et des parties prenantes de l'entreprise ? Comment placer la responsabilité de l'entreprise au coeur du droit des sociétés ?

Lire la suite : L'entreprise,...

depensespubliques635

Tous nos voisins européens ou presque ont connu un épisode d’ajustement structurel des dépenses publiques de 2 à 3 points de PIB sur cinq ans. La France peut-elle s’en inspirer et si oui, comment ?

France Stratégie - Mai 2018

Le montant des dépenses publiques de la France a atteint 56,4 % du PIB en 2017. Un niveau très élevé si on le compare la moyenne européenne, mais pas nécessairement « anormal » dans la mesure où il reflète une préférence nationale : celle d’un financement public prépondérant de l’éducation, de la santé ou encore des retraites. Pour autant, de nombreuses études (OCDE, FMI, Cour des comptes) montrent que d’autres pays font aussi bien, voire mieux, avec moins. « Dans certains champs des politiques publiques, la dépense semble jouer le rôle de palliatif à des dysfonctionnements qui seraient mieux traités par des réformes plus structurelles », constatent les auteurs de cette note d’analyse, Vincent Aussilloux, Christophe Gouardo et Fabrice Lenglart. S’ajoute à cette présomption d’inefficience un niveau de déficit préoccupant dans un contexte de remontée probable des taux d’intérêt et d’effritement du consentement à l’impôt. D’où l’utilité de regarder du côté de nos voisins européens déjà passés par des épisodes d’ajustement structurel de leurs dépenses publiques.

Quels statuts et quelles modalités de gouvernance permettraient aux entreprises de poursuivre des buts plus larges que la réalisation du profit ? Quels outils juridiques et techniques permettraient d'affirmer l'intérêt collectif propre à l'entreprise ? Telles sont les questions posées dans le présent rapport par les auteurs qui, au terme de leurs travaux, présentent une série de recommandations d'ordre législatif, concernant des cadres juridiques optionnels, et à l'attention des praticiens et des administrations.

Télécharger l'analyse

 

sens des reformesRéformes

Croissance Plus

janvier 2018

Nous aspirons à des règles claires, à une Europe qui protège, à un partage équitable des richesses. Nous voulons réaliser la réconciliation entre entreprises et Français, entre patrons et salariés, pour réformer notre pays et lui insuffler l’élan dont il a besoin pour réussir dans la mondialisation.

Ce document présente la vision que nous portons et les réformes équilibrées que nous appelons de nos vœux. Pour que l’esprit de réforme se traduise en réformes.

Retrouvez le document en pdf en cliquant ici !

 

europeEurope

50 propositions pour faire fonctionner l'Europe,à sa juste place.

Le mouvement "Nous citoyens"  vient de publier un rapport sur ce qu'il préconise pour une Europe forte.

Télécharger le rapport

Nous citoyens sommes un groupe de femmes et d’hommes, artisans, artistes, agriculteurs, avocats, cadres, chefs d’entreprise, commerçants, fonctionnaires, médecins, salariés, sportifs, travailleurs sociaux, retraités, responsables d’association.nous citoyens logo

refondation droite centrePolitique

Refondation.

Le 5 juillet dernier, les Républicains ont engagé un travail de réflexion approfondie afin d’analyser les causes de notre double défaite aux élections du printemps 2017 et d’identifier les défis à relever.
Pour lui donner une liberté totale, Bernard Accoyer, Secrétaire général des Républicains, a confié le pilotage de cette démarche à des trentenaires, engagés pour le débat d’idées et représentant les différentes sensibilités de notre famille politique.

Télécharger le rapport complet

Télécharger la synthèse

 

Institut Montaigne NumeriqueInstitut Montaigne

L’enseignement supérieur dans un contexte bouleversé par la révolution numérique

La révolution numérique représente, pour bien des secteurs, une opportunité de se transformer, de se réinventer et d’innover. Pour l’enseignement supérieur, elle est un moyen pour répondre aux nombreux enjeux auxquels il fait face : nombre croissant d’étudiants, défaillance de l’orientation, stagnation de nos établissements dans les classements internationaux, décrochage universitaire, etc.

Télécharger le rapport complet

Télécharger le résumé

urgence réforme petit 1024x664Croissance Plus

Face à l’absence de dialogue entre les différents acteurs économiques –entreprises, collaborateurs, Etat, financeurs, et pour lutter contre les problèmes structurels qui minent notre économie, les entrepreneurs de CroissancePlus proposent aujourd’hui un ensemble de mesures urgentes et pragmatiques afin de libérer à nouveau les énergies, retrouver le chemin de la croissance et permettre la création d’emplois.

Lire la suite : 2017 : l’urgence...

cour descomptesLa Cour des comptes a publié le mercredi 8 février son rapport annuel 2017. Il met en lumière plusieurs exemples de mauvaise gestion publique.

Sommaire :

Nouvelle alerte de la Cour des comptes sur le déficit public
L’écotaxe poids lourds, un « gâchis »
Paris-Saclay : plus de 5 milliards d’euros engagés pour un projet «dans l’impasse»
Sus aux fraudeurs de la formation professionnelle
Levallois-Perret : la gestion de Patrick Balkany sévèrement épinglée
La fréquentation décevante du zoo de Vincennes fragilise le Muséum d’histoire naturelle
Sécurité : le très coûteux «sur-emploi» des forces mobiles

Consulter le rapport

islam de FranceL’Institut Montaigne est convaincu que construire un islam français est possible. Mais son organisation, son financement, ses liens avec l’État ainsi qu’avec les pays dits « d’origine » doivent se transformer sous peine, faute de résultat, de rendre insupportables les tensions sociales que chaque attentat approfondit.

Hakim El Karoui / Auteur

Normalien, agrégé de géographie, Hakim El Karoui a enseigné à l’université Lyon II avant de rejoindre le cabinet du Premier ministre en 2002, où il était chargé de ses discours. Après un passage à Bercy, il rejoint, en 2006, la banque Rothschild où, avec Lionel Zinsou, il anime la practice Afrique. En 2011, il rejoint le cabinet de conseil en stratégie Roland Berger où il est co-responsable de l’Afrique et du conseil au gouvernement français. En 2016, il fonde sa propre société de conseil stratégique Volentia. Hakim El Karoui est aussi essayiste (il a publié trois livres chez Flammarion qui traitent de questions économiques et géopolitiques) et entrepreneur social (il a créé le club du XXIème siècle, les Young Mediterranean Leaders et est avec Bariza Khiari à l’origine de « l’appel des 41 », paru le 31 juillet 2016 dans le JDD).

Voir le rapport complet

Rapport Commission FenechLa commission d’enquête relative aux moyens mis en œuvre par l’État pour lutter contre le terrorisme est composée de : M. Georges Fenech, président ; M. Sébastien Pietrasanta, rapporteur ; MM. Jacques Cresta, Meyer Habib, Guillaume Larrivé, Mme Anne-Yvonne Le Dain, vice-présidents ; M. Christophe Cavard, Mme Françoise Dumas, MM. Olivier Falorni, Serge Grouard, secrétaires ; MM. Pierre Aylagas, David Comet, Jean-Jacques Cottel, Marc Dolez, Mme Marianne Dubois, MM. Philippe Goujon, Henri Guaino, François Lamy, Jean-Luc Laurent, Michel Lefait, Pierre Lellouche, Mme Lucette Lousteau, MM. Olivier Marleix, Jean-René Marsac, Alain Marsaud, Pascal Popelin, Mmes Maina Sage, Julie Sommaruga, MM. Patrice Verchère, Jean-Michel Villaumé.

Télécharger le rapport complet de la Commission

Rapport NoeEmmanuel Macron porte le projet "Noé", projet dévoilé au public le 9 novembre 2015

« La révolution numérique et les nouvelles technologies transforment en profondeur notre économie. Elles font la part belle à l’innovation, qui devient le principal moteur de la croissance. Ne pas anticiper ces mutations, c’est se condamner à les subir. Les préparer, c’est au contraire en faire une opportunité.

Mon ambition : permettre à tous nos concitoyens, quels que soient leur âge, leur parcours et leur niveau d’études, et à toutes nos entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activité, de se saisir de ces opportunités.

Puisque tout change, notre manière d’agir doit aussi changer. La stratégie pour les nouvelles opportunités économiques sera une construction collective. Celle-ci s’appuiera sur un diagnostic commun aux Français, qui voient leur travail et leur quotidien évoluer, aux entrepreneurs, qui apportent les idées neuves et créent de l’emploi, aux partenaires publics, qui soutiennent les projets de nos concitoyens, aux acteurs étrangers, qui sont engagés comme nous dans cette révolution.

Commencer à forger ensemble le diagnostic qui sera le socle de notre stratégie pour saisir les nouvelles opportunités économiques, tel est l’objet de cette rencontre à laquelle je vous invite. Elle vous permettra également d’échanger avec des intervenants de premier plan, qui partageront avec vous leur analyse des mutations à l’œuvre dans notre économie. »

Emmanuel Macron

Télécharger le rapport complet

combrexelle rapportManuel Valls, Premier ministre, a reçu mercredi 9 septembre le rapport de Jean-Denis Combrexelle, "La négociation collective, le travail et l’emploi".

Pour élaborer ce rapport, Jean-Denis Combrexelle s’est appuyé sur un groupe de travail composé d’experts et de praticiens, d’économistes et de juristes, français et étrangers. En outre, une trentaine d’auditions ont été organisées, en particulier avec les partenaires sociaux.

Très attendu car préalable à un projet de loi majeur devant réformer le code du travail, le rapport Combrexelle, avançant des pistes de réforme du droit du travail, a été remis ce 9 septembre à Manuel Valls. Menu de son contenu.

Si les contributions se sont multipliées ces derniers temps pour livrer la vision de leurs auteurs sur ce que devrait être une bonne réforme du droit du travail, le rapport de Denis Combrexelle, rendu ce matin à Manuel Valls, était particulièrement attendu. C'est lui qui doit jeter les bases du futur projet de loi qui devrait voir le jour dans un délai "rapide", sans doute d'ici fin 2015, maximum début 2016, selon le rapporteur. Le rapport contient précisément 44 propositions, dont nous faisons ici la synthèse.

Lire la suite : Rapport "La...

allegement cout travailCout du Travail

La Fabrique a publié le 22 juin une étude sur l’efficacité des allégements. Les simulations macroéconomiques mises en avant pour étudier ces mesures reposent sur des hypothèses fortes. Quelles sont-elles ? Comment interpréter les résultats ? Quel est l’horizon pertinent pour l’analyse ? Telles sont les questions auxquelles Gilles Koléda a essayé de répondre dans cette note.

Télécharger le rapport complet

Ifrap - 5 mai 2015 - Paul Laurent

Notre pays a certes mené des réformes, une nouvelle loi Santé est d'ailleurs en discussion au Parlement, mais celles-ci ont été insuffisantes à redresser les comptes, à faire bouger les acteurs.

Ainsi, il existe en France un fort consensus autour des mesures à mettre en œuvre : développer l’ambulatoire à l’hôpital, la télémédecine, l’hospitalisation à domicile, mettre en œuvre de véritables parcours de soins, décloisonner l’hôpital ; pourtant, notre système reste terriblement inerte. Il ne s’agit pas de copier le modèle allemand mais plutôt de regarder au niveau microéconomique sur quels leviers les Allemands se sont appuyés, comment les réformes allemandes ont réussi à faire bouger les lignes, là où nos réformes n’ont visiblement pas suffi.

Télécharger le rapport

cour des comptes rapport 2015Cour des Comptes

Rapport Public Annuel

La Cour des comptes a rendu public, le 11 février 2015, son rapport public annuel. Ce rapport se compose de deux tomes. Le premier expose une sélection d'observations et de recommandations de la Cour et des chambres régionales et territoriales des comptes (CRTC). Le second traite de l'organisation, des missions de la Cour et des suites données aux recommandations formulées antérieurement.

Rapport en version intégrale

Tome I : les observations - volume 1 Les finances et les politiques publiques
Tome I : les observations - volume 2 La gestion publique
Tome II : l’organisation, les missions, les résultats

Lire la suite : Rapport Public...

Les mesures chocs prônées par le rapport Pisani-Ferry

EnderleinParmi les propositions des deux économistes : Changer les règles d’indexation du SMIC, faire converger les salaires minimum des deux côtés du Rhin, réduire la dualité du marché du travail, abaisser les dépenses publiques

Télécharger le rapport

Les think tanks sont à la mode.

La France est longtemps restée à l’écart de ce phénomène typiquement anglo-américain. Elle s’y rallie aujourd’hui avec enthousiasme. Nombreux sont les organismes qui se réclament de cette étiquette. Mais savons-nous vraiment ce que sont les think tanks dans la rigueur de l’expression ? Thierry de Montbrial et Thomas Gomart retracent l’histoire du phénomène et en dégagent le modèle.

La France fait-elle toujours partie du cercle des puissances qui comptent ? La question est en bonne place dans les inquiétudes nationales. Tony Corn y propose une réponse fondée sur l’analyse des conditions réelles du fonctionnement de la société internationale. Celle-ci passe par la formule des « directoires », montre-t-il, et la France n’y est pas mal placée.

Au-delà de l’indignation soulevée par les révélations sur les activités d’espionnage de la nsa, l’affaire Snowden a fait ressortir le rôle que les activités de renseignement continuent de jouer dans le fonctionnement des États. Philippe Hayez s’interroge sur leur place dans la vie des démocraties, en principe ennemies du secret, mais obligées d’y recourir.

Thierry de Montbrial - Collection Le Débat - Gallimard - N°181 oct 2014

Télécharger le rapport

Le Rapport de Jean Tirole et Olivier Blanchard

Le prix Nobel d'économie 2014 a été attribué lundi 13 octobre à Jean Tirole, Président de l'Ecole d'économie de Toulouse, directeur scientifique de l'Institut d'économie industrielle (IDEI) de l'Université de Toulouse et membre du CAE. Reconnu comme "un des économistes les plus influents de notre époque", il est primé pour son "analyse de la puissance du marché et de la régulation", a annoncé le jury dans son communiqué.

Télécharger le Rapport

Ce rapport dresse un état des lieux exhaustif de la question du temps de travail en France et formule des propositions pour une réforme au service de la compétitivité et du maintien de notre modèle social.

Le constat est sans appel : les salariés français à temps plein travaillent moins que tous leurs voisins européens, dans des proportions inquiétantes, quelle que soit l'échelle de temps considérée : hebdomadaire, annuelle ou sur la durée totale d'une carrière.

À l'heure où la France traverse une crise profonde et reste désespérément sans croissance, l'impact macroéconomique d'une réforme du temps de travail peut permettre un changement. Cette réforme, pour réussir, devra s'appuyer sur la négociation en entreprise ou au niveau des branches pour les TPE et s'accompagner d'une réflexion quant à l'organisation du travail et au management intermédiaire.

Télécharger le rapport

Nous Citoyens

POUR UNE REFONDATION DE LA FRANCE : LE CHEMIN VERS LE RENOUVEAU

 Les citoyens français n'ont plus confiance ni dans leurs représentants ni dans le système qu'ils incarnent. 85 % des Français estiment que leurs dirigeants politiques ne tiennent pas compte de leur avis 1 ; et ils ne sont plus que 1 % à ressentir du respect pour leurs représentants 2 ! Forts de ce constat, nous souhaitons rapprocher la vie politique de la société civile pour rétablir une confiance réciproque, indispensable à un fonctionnement apaisé de notre démocratie.

Télécharger le rapport

Les préconisations du Conseil d'Analyse Economique

Relancer l'emploi, assainir les finances publiques, redresser la compétitivité. Tels sont les trois défis auxquels notre pays doit faire face. Depuis 2013, le Conseil d'analyse économique (CAE), présidée par Agnès Bénassy-Quéré, a fait des propositions concrètes pour progresser sur ces trois fronts, tout en améliorant l'accès aux services publics et privés pour les ménages, en particulier pour les plus modestes. Dans cette Note n°15, les membres du CAE présentent une synthèse des propositions faites en soulignant les gains que pourraient apporter diverses réformes pour la croissance et l'emploi, mais aussi pour l'équité entre citoyens.

Les propositions couvrent trois axes :
- Pour l'emploi : trois priorités identifiées avec le contrat de travail, le coût du travail et l'accompagnement des jeunes vers l'emploi
- Dans les domaines du logement et de la santé : corriger des inefficacités qui pèsent sur les dépenses publiques et induisent de fortes inégalités
- Pour la compétitivité : agir sur la politique énergétique et décloisonner l'approche des politiques publiques.

Télécharger la note complète

Situation et perspectives des finances publiques 2014

La Cour des comptes rend public, le 17 juin 2014, son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques, établi en application de l'article 58-3° de la loi organique relative aux lois de finances. Il vise à nourrir le débat du Parlement sur les orientations des finances publiques, mais aussi, cette année, sur les projets de loi de finances et de financement de la sécurité sociale rectificatives.

2013 : une réduction du déficit moins forte que prévu

Des comptes publics qui restent plus dégradés que ceux de la moyenne de l’Union européenne

2014 : des risques de dépassement de l’objectif de déficit

Des perspectives pour 2015 à 2017 très fragiles

Des mesures structurelles d’économies à engager

Des outils de programmation des finances publiques à renforcer

Consulter le rapport

Lire la suite : Rapport de la Cour...

Rapport Mestrallet

Le Président de la République François Hollande a confié à Gérard Mestrallet, Président de la
Fondation Agir Contre l'Exclusion (FACE) et Président de GDF SUEZ, d'une réflexion sur la mobilisation
des acteurs économiques en faveur de l'emploi, et notamment sur l'insertion professionnelle des
jeunes.
Fruit des travaux menés pendant un an par un panel d'acteurs économiques et d'experts, le rapport
Mestrallet est le premier du genre ; jusqu'alors jamais les entreprises responsables n'avaient été aussi
directement sollicitées pour proposer des orientations opérationnelles en faveur de l'emploi.
Le rapport s'articule autour de 150 propositions et 5 priorités qui mettent l'emploi au cœur de la
responsabilité sociale et sociétale (RSE) de l'entreprise :
- il s'inscrit naturellement dans le cadre du « Pacte de Responsabilité » proposé par le Président de
la République.
- il fait écho à la volonté affichée par le Président de la Fondation FACE, Gérard Mestrallet, de créer
« un grand mouvement social des entreprises ».
- il correspond à la mission même de la Fondation FACE qui lutte au quotidien contre le chômage en
fédérant le grand mouvement social et sociétal des entreprises dans les territoires pour agir contre
l'exclusion, la discrimination et la pauvreté.
Fort d'un réseau de 4 750 Petites et Moyennes Entreprises (PME), Entreprises de taille intermédiaire
(ETI) et grands groupes dans 345 territoires d'action, FACE fait profiter de ses actions à plus de
85 000 bénéficiaires chaque année.

télécharger le rapport

Rapport Poitrinal - Mandon

La complexité administrative ressentie par les entreprises est aujourd'hui réelle et pèse sur la capacité de notre économie à innover, à être compétitive et à créer des emplois. Beaucoup de pays se sont déjà engagés dans une politique de simplification pour redonner de l'oxygène à leurs entreprises. C'est le cas de l'Allemagne, du Royaume-Uni, des Pays-Bas...Cette politique vise à faire gagner du temps et économiser de l'argent aux entreprises par la réduction des charges administratives excessives et inutiles, tout en simplifiant le
fonctionnement des administrations et en facilitant la vie des salariés.
Le Président de la République a souhaité accélérer la mise en œuvre du programme français de simplifications en faveur des entreprises et identifier de nouveaux chantiers.

Lire la suite : 50 premières...

Depuis sa création, ETHIC a pour mission de promouvoir l’éthique auprès de tous les acteurs économiques.

En effet, investir dans le capital éthique de l’entreprise permet d’accroître la qualité des relations sociales, véritable clef du succès de la performance économique.

L’éthique est dorénavant indispensable, incontournable à l’aube d’un capitalisme nouveau à visage humain. L’éthique ne doit plus être aujourd’hui un effort consenti, mais doit guider les comportements.

Les valeurs des membres ETHIC

  • Intégration de l’homme au cœur du système économique
  • Management éthique et transparence envers les salariés, clients, fournisseurs et actionnaires
  • Responsabilité personnelle et individuelle à tous les niveaux
  • Défense de la liberté d’entreprendre et de la libre concurrence

Voir le rapport

Fonction Publique

Rapport Pecheur - Janvier 2014

Rapport « Pêcheur » : de bonnes propositions, des sujets à controverses mais aussi des manques

Le principal mérite du rapport « Pêcheur » est d’avoir identifié des axes d’action qui correspondent aux besoins des trois fonctions publiques. Débattre de la stratégie des employeurs publics, instaurer des observatoires communs, réaliser des études prospectives et fixer un cadre déontologique sont des idées fondamentales.
Souhaitant restaurer la confiance dans la fonction publique, elles permettront de poser un cadre rénové au sens du service public et d’instaurer un nouveau dialogue social.

Télécharger le rapport

Lire la suite : Rapport Pecheur...

La Cour des comptes a pour mission de s'assurer du bon emploi de l'argent public et d'en informer les citoyens (selon l'article 47-2 de la Constitution).

Juridiction indépendante, la Cour des comptes se situe à équidistance du Parlement et du Gouvernement, qu’elle assiste l’un et l’autre.
La Cour rend publics et met en ligne sur son site internet tous ses travaux (sauf exigence particulière de confidentialité).

Les contrôles et les évaluations de la Cour des comptes portent sur :
- la régularité : l’argent public est-il utilisé conformément aux règles en vigueur ?
- l’efficience et l’économie : les résultats constatés sont-ils proportionnés aux moyens mis en œuvre ?
- l’efficacité : les résultats constatés correspondent-ils aux objectifs poursuivis ?

Des recommandations accompagnent les observations de la Cour dans tous ses rapports publics. Ce sont des mesures concrètes pour remédier aux gaspillages et pour faire progresser la gestion des services publics au meilleur coût.
La Cour s'assure de la mise en œuvre de ses recommandations et des suites qui leur sont données. Le tome II de son rapport public annuel est consacré à ces suites.

La Cour peut aussi mettre en jeu la responsabilité des décideurs et des gestionnaires publics, lorsqu’elle relève des infractions ou des fautes de gestion. Dans certains cas, elle les juge elle-même et prononce des sanctions, dans d’autres, elle saisit les autorités compétentes pour engager des poursuites - la Cour de discipline budgétaire et financière ou le juge judiciaire.

Lire le rapport complet

Génération Libre

GenerationLibre est un think-tank d’orientation libérale avec comme objectif de concevoir et de promouvoir des politiques publiques reposant sur la responsabilité individuelle et les mécanismes de marché. S’appuyant sur une tradition intellectuelle bien établie, d’Alexis de Tocqueville à Jean-François Revel, GenerationLibre a vocation à aborder l’ensemble des sujets d’intérêt général, qu’ils soient économiques, sociaux ou institutionnels.

Mercredi 18 décembre, l'équipe dirigeante de l'UMP était réunie en séminaire de travail.

Découvrez le mesures d'urgence pour redresser la France.

 

Education

Depuis 2000, dans le cadre de son enquête PISA (Programme international de suivi des acquis des élèves), l’OCDE évalue les connaissances et les compétences des jeunes de 15 ans à travers le monde.

Plus de 510 000 jeunes de 65 économies ont pris part à la dernière enquête qui a porté principalement sur les mathématiques, mais aussi sur la lecture et sur les sciences.

Lire la suite : Rapport PISA 2012...

OCDE

France : renforcer la compétitivité est essentiel pour relancer l’emploi et la croissance

Rapport de l'OCDE - 14 novembre 2013

Améliorer la compétitivité de l’économie française est indispensable pour relancer la croissance, créer des emplois et permettre aux citoyens et aux entreprises de déployer tout leur potentiel, selon un nouveau rapport de l’OCDE.

 

Le rapport intitulé France : Redresser la compétitivité identifie un certain nombre de faiblesses économiques du pays pour lesquelles des réformes doivent être mises en place en priorité. Il faut ainsi s’employer à faire en sorte que le système éducatif et l’offre de formation professionnelle délivrent les compétences requises pour réussir dans une économie mondialisée.

Lire la suite : Compétitivité de...

Lors de la première conférence annuelle mondiale de l'économie positive (« LH Forum »), organisée au Havre en septembre 2012, le président de la République a confié à Jacques Attali la rédaction d'un rapport sur l'économie positive, afin de produire une définition de ce concept, ainsi qu'un index d'évaluation et des recommandations de mesures à mettre en oeuvre par le gouvernement français.

télécharger le rapport

 

Education

Considérer en France l’entreprise comme partie prenante de la formation initiale des jeunes ne va pas de soi !

Par Nelly GUET* - Membre du Comité Directeur de France Défis

Et pourtant ! Le célèbre proverbe africain ne dit-il pas « il faut tout un village pour élever un enfant » et la Commission Européenne de déclarer, en 2007, quand il s’est agi de sonder toutes les populations d’Europe sur l’école du XXIe siècle : « Do not confine your children to your own learning, for they were born at another time ! » (Ne confinez pas vos enfants dans votre propre manière d’apprendre car ils sont nés à une autre époque ».

Télécharger le rapport

*Chef d’établissement pendant 22 ans (2 écoles maternelles et primaires, 3 collèges et 3 lycées, en France et à l’étranger), membre du Bureau Exécutif d’ESHA Europe (2004-2007), Vice-présidente de l’AEDE France (2007-2008), Membre du Conseil d’ICP -International Confederation of Principals -depuis 2004.
Nelly Guet a participé au niveau européen à de nombreux groupes de pilotage, impliquant des entreprises partenaires. Elle a été, pendant 2 ans, membre du CODICE - Comité interministériel Economie / Education Nationale -, devant promouvoir l’économie à l’école
.

Le site de Nelly GUET : www.alerteducation.eu


 

KPMG et Oxford Economics publient leur Change Readiness Index. Prenant en compte des indicateurs de propension au changement des entreprises/administrations & gouvernements/populations locales, l'index classe les 90 principales économies mondiales. La France ? N°15. C'est mieux que l'Afghanistan (90e) et proche des US (12e)... mais tout de même assez loin de l'Allemagne (5e), et même de l'Arabie saoudite (8e) ! Trio de tête : Singapour n°1, Suède n°2, Qatar n°3

Voir l'étude sur le site de KPMG (en anglais) http://www.kpmg.com/global/en/issuesandinsights/articlespublications/change-readiness/pages/default.aspx

 

Télécharger le rapport complet ( en anglais)

La Cour des comptes a présenté, jeudi 27 juin 2013, son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques.

La Cour des comptes présente, jeudi 27 juin 2013, son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques en application de l’article 58-3° de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF). La Cour constate que la France a engagé depuis 2011 le redressement de ses déficits publics. Pour autant, seule une partie du chemin de redressement a été parcourue et, si l’atonie de la croissance doit être prise en compte, les efforts ne doivent pas être relâchés et doivent désormais se concentrer sur la dépense.

La situation en 2012 : une amélioration moins rapide que prévu

La situation et les perspectives en 2013 : des risques sur les objectifs  en dépit d’un effort très important

Les perspectives pour 2014 à 2017 : un effort important, à concentrer sur les dépenses

Régimes sociaux : des perspectives à long terme préoccupantes

Un large éventail d’économies possibles

Lire la suite : Situation et...

Education

Challenges - 23 mai 2013

"La Cour a engagé une double démarche, d’analyse de terrain dans cinq académies et d’analyse des données financières individuelles de paie, de temps de travail et d’affectation des enseignants", avance le rapport dévoilé mercredi 22 mai par les sages de la rue Cambon.

Dès l’introduction, le ton est donné : " La capacité du système scolaire français à assurer la réussite de tous les élèves est médiocre comparée à celle des autres pays développés. » (voir chiffres ci-dessous), et la suite du rapport ne se montre pas plus consensuelle " Si les enquêtes internationales (voir chiffres ci-dessous) montrent la diminution continue des performances du système éducatif français depuis une décennie, les moyens financiers qui lui ont été alloués sur la période couverte par ces études ont, en revanche, connu une hausse constante alors que le nombre d’élèves décroissait."

télécharger la synthèse du rapport

Lire la suite : Rapport de la Cour...

Société

Comment comprendre le « mal économique français » ?

Etude ViaVoice pour W&Cie - Avril 2013 - Télécharger le rapport complet

 

Depuis quatre ans, l’agence de communication W&Cie (Denis Gancel) et le cabinet d’études Viavoice travaillent sur l’idée de « marque France », devant permettre de retrouver un état d’esprit collectif plus positif, et d’utiliser les atouts d’image de la France comme leviers commerciaux au service des entreprises. Ces travaux ont toujours conduit au constat des difficultés françaises à penser l’avenir ou à vouloir le construire, à la mise en évidence d’un manque collectif d’enthousiasme ou d’esprit de conquête.

Ce sont les raisons pour lesquelles il nous a paru essentiel d’aller à la recherche de « racines du mal économique français » en privilégiant les registres sociologiques ou de psychologie collective : notre conviction consiste à penser que les difficultés économiques de la France procèdent, pour une large part, de phénomènes de société. Pour conduire ce travail d’investigation nous avons construit un large dispositif d’enquête, explorant sans a priori des facteurs d’explication possibles. Concrètement ont été réalisés : un premier volet d’étude consacré, comme chaque année, à la « marque France », comme possible solution ; un deuxième volet dévolu à « l’état d’esprit » collectif et individuel des Français aujourd’hui ; un troisième volet abordant une dizaine de registres explicatifs possibles. Le tout donne lieu à une typologie des Français à travers leurs « psychologies collectives ».

Lire la suite : Etude ViaVoice -...

Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, Jean-Marie Bertrand, rapporteur général et les présidents de chambre, ont présenté le rapport public annuel 2013,

Mardi 12 février 2013.

Rendu public pour la première fois en 1832, le rapport annuel de la Cour des comptes s’adresse à la fois aux pouvoirs publics et à l’ensemble des citoyens, pour les informer sur le bon emploi des fonds publics, dont il revient à la Cour de s’assurer.
S’il n’est plus la seule publication de la Cour, comme il l’a été pendant plus d’un siècle, le rapport public annuel reste emblématique de l’expression publique de la Cour. Alors même qu’une grande part des observations et recommandations de la Cour, et l’intégralité de celles des chambres régionales et territoriales des comptes, sont aujourd’hui publiées (site Internet www.ccomptes.fr), il suscite toujours un grand intérêt et répond au souci constant de la Cour de remplir au mieux sa mission, constitutionnelle depuis 2008, d’information des citoyens, à
l’égal de l’assistance qu’elle doit à la fois au Parlement et au gouvernement (article 47-2) dans le contrôle de l’exécution des budgets ou l’évaluation des politiques publiques.

Voir le rapport complet

Lire la suite : Cour des Comptes :...

Nos Visiteurs

174947
Aujourd'huiAujourd'hui285
HierHier598
Cette semaineCette semaine2182
Ce mois-ciCe mois-ci12462
Depuis toujoursDepuis toujours174947
Le jour le plus visité et pays d'origine du dernier visiteur 01-13-2019 : 1097
UNITED STATES
US

Vous connecter

Notre Lettre d'Information

Abonnez-vous et recevez gratuitement la Lettre Ambition France.
Civ.
J'accepte que mes données personnelles soient conservées par Ambition France
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre Lettre d'Informations, merci de vous désinscrire ci-dessus après avoir rempli tous les champs
Voir notre politique de confidentialité

Acteurs Société Civile

Europe - Consultations citoyennes